Action Culturelle

Action culturelle et de sensibilisation

Note du chorégraphe

 

J’ai l’intime conviction que les actions de sensibilisation culturelle autour d’un projet sont vitales  à la création elle même! Je n’accepte pas l’idée qu’une oeuvre soit présentée comme un produit de consommation.

À mon sens, pour être cohérent, le spectacle vivant doit être la finalité d’un processus de travail autour du thème qu’il aborde. Sensibiliser c’est donner les outils qui permettront une meilleure lecture, une compréhension du spectacle. Sensibiliser c’est aussi transmettre, enseigner et même débattre.

La rencontre avec les artistes est essentielle. Ce n’est pas l’éducateur spécialisé, même s’il est talentueux, ou l’animateur, qui, même s’il est formé à une pratique amateur, peut apporter l’univers et la richesse que l’artiste va amener.

Si l’école et le travail sont des acteurs d’éducation et d’intégration fondamentaux.

Les structures qui diffusent le spectacle vivant le sont tout autant, car le public a besoin d’être éduqué à l’art et la culture au sens large.

 

Mohamed Rouabah.

Lien avec l'éducation Nationale

 

"Histoire des Arts"  

 

La compagnie travaille en étroite collaboration avec Émilie Gerin, conseillère     

pédagogique départemental en Art pour la DSDEN loire. Nous travaillons 

actuellement sur des modules impliquant la danse et l’histoire des arts.

-  “Arts, créations, cultures”

- “ Arts, espace, temps”

- “ Arts, États et pouvoir”

- “ Arts, mythes et religions”

- “ Arts, techniques, expressions”

- “ Arts, ruptures, continuités”

Elles permettent d’aborder les œuvres sous des perspectives variées et de les situer dans leur contexte intellectuel, historique, social, esthétique, etc.

"Temps Activités Périscolaire TAP"

 

 Nous intervenons depuis plusieurs années en milieu universitaire et scolaire notamment dans le cadre du dispositif des TAP Temps D’Activité Périscolaire. Par son côté ludique la danse favorisent l’épanouissement de l’enfant.

 

Ces temps d’accueils collectifs permettent aux publics de se confronter à la différence. Ils permettent des rapports privilégiés (avec les adultes) de ceux établis lors du temps académique; ils sont une continuité à la socialisation de l’enfant et à la quête des apprentissages.